La Vie en SOI

L’IMPATIENCE CONTRE LE TEMPS DE CHAQUE CHOSE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L’IMPATIENCE CONTRE LE TEMPS DE CHAQUE CHOSE

Message par Hamsa le Sam 11 Mai - 10:45

L'impatience contre le temps de chaque chose (Témoignage)

Le 11 mai 2013
L’IMPATIENCE CONTRE LE TEMPS DE CHAQUE CHOSE

Si nous avons entendu, si vous avez entendu que le temps de toute chose est en chemin, que le temps de tous les temps vient à nous comme à chacun, n’oublions pas que chaque chose en son temps, mais à temps!

C’est tout cela que nous devons entendre maintenant… C’est cela qui est là maintenant… C’est cela qu’il faille agir, sans agir en voulant agir, maintenant!

Car c’est le temps du maintenant qui est là. Et non pas hier, demain, peut-être, jamais, un jour, une nuit…

Nous sommes dans le présent, au présent, ou nous n’y sommes pas. Parce que nous ne pouvons pas, nous ne pouvons plus être dans le présent ET dans le passé (aussi honorable soit-il), dans le présent ET dans le futur (aussi espéré soit-il), dans le présent éternel ET dans le présent linéaire (aussi réel soit-il).

Nous ne pouvons plus être dans l’ancien ET dans le nouveau, «nouveau» en ce sens de présent éternel, de cadeau d’éternité.

Vous ne pouvez plus, ils ne peuvent plus, nous ne le pouvons plus… sauf à continuer à jouer au jeu de la conditionnalité… sauf à continuer à vouloir passer nos examens, alors que la remise de nos diplômes invisibles a déjà eu lieu (bien sûr, pour ces temps, pour ce temps, pour ce jeu qui est terminé)... sauf à vouloir continuer à rester dans l’illusion, donc dans nos chimères et nos superstitions… sauf à vouloir continuer à jouer au jeu du pouvoir, et des pouvoirs… sauf à vouloir continuer à jouer à tous ces anciens jeux!

N’oublions pas que chaque chose vient toujours en son temps.
C’est pourquoi, tandis que je pensais développer un texte concernant la déception spirituelle, il n’est déjà plus temps pour cela.

En effet, notre déception vient toujours, peu ou prou, de notre impatience. De notre impatience d’aimer, de notre impatience d’être aimé, de notre impatience d’être heureux, de notre impatience d’aider, de notre impatience d’ascensionner, de notre impatience de partager, de notre impatience de faire, de notre impatience de bien faire, de notre impatience d’être… de notre impatience de bien-être, de notre impatience de ceci, de cela, de ceci et de tout cela.

Tout comme notre déception spirituelle vient uniquement de notre impatience spirituelle!

Mais toutes nos impatiences sont notre volonté personnelle qui va à l’encontre de la volonté du Père céleste et de la Mère divine.

Toutes nos impatiences viennent de nos refus. Et plus nous refusons, plus nous sommes impatients, plus nous sommes impatients d’être nous en réalité, plus nous refusons d’être nous en vérité. Et, du coup, nous nous coupons de ce à quoi nous aspirons le plus, puisque notre impatience (incohérence entre notre volonté personnelle et notre volonté divine) nous décale, in fine, de nous-même.

Le temps du maintenant ne peut être l’impatience du futur, ne peut être l’impatience que les choses désirées soient déjà là.

Pourtant, toute chose est déjà là, parce que toute chose existe, a toujours existé et existera toujours.

Mais toute chose n’est pas encore créée jusque dans notre 3e dimension, ni créée définitivement, parce que toute chose se crée à chaque instant. C’est aussi cela le sens de l’impermanence, c’est aussi cela le sens de la carte du tarot: la roue de fortune.

Pour être raccord avec mon témoignage précédent ‘2013 première année du renouveau collectif du couple’, ce n’est pas parce que l’on est en couple, y compris que l’on s’aime depuis de nombreuses années, que l’on n’a plus à être en couple à chaque seconde.

Ce n’est pas parce que le couple existe qu’il n’a pas à se créer à chaque instant de son existence.

Ce n’est pas parce que telle chose existe qu’elle n’a pas à se créer, donc à se manifester, donc à se vivre à chaque instant de son existence.

Mais, pour autant, ne jetons pas au pilori notre impatience, nos impatiences, notre déception, nos déceptions.
Accueillons-les, reconnaissons-les, remercions-les de tout ce qu’elles nous enseignent, libérons-les en les remettant au Père et à la Mère.

Remettons-nous très vite entre les bras de nos parents divins, acceptons d’être consolés par la main accueillante de notre Mère et d’être soutenus par la main protectrice de notre Père.

Pour cela, il est toujours temps! Pour cela, c'est toujours le temps…



Extraits du messageLe chant glorieux de la petite voixémis le 10 mai 2007 depuis le Père et la Mère éternels…«

Et encore heureux, non? que je vous aime sans aucune condition. Il ne manquerait plus que cela que Je condescende à accepter de bien vouloir vous faire l'honneur que vous osiez enfin vous adresser à moi, dans ma très glorifiante magnanimité... Je ris de tout cela, bien sûr! Mais parfois, vous non, vous êtes si "sérieux". Ah bon? Vous au moins, vous l'êtes?...

Il est temps de vous aligner parfaitement à votre Être Divin individualisé (qui est votre Axe), et ce, à chaque instant de votre vie, de plus en plus consciemment. Vous ne pouvez plus reculer pour mieux sauter!»…

…«Alors, cessez de vous prendre pour le nombril du monde, car non seulement vous ne l’êtes pas, et croire cela est tellement ravageur en vous et pour tous les humains, et au-delà pour tous les êtres de votre Galaxie, et encore au-delà pour toute la Création… mais est également si réducteur de ce que vous êtes réellement!

Cessez de vous "humilier", et cette fois-ci je fais allusion au sens péjoratif de ce si beau terme que pourtant vous galvaudez à qui mieux-mieux mais que vous avez complètement dénaturé!

Nous vous en conjurons, cessez de vous rabaisser devant nous, devant ceux que vous dénommez les EDL, devant ceux que vous désignez comme étant des Maîtres de sagesse (incarnés ou non), car comment vous le faire comprendre?

Nous sommes vous comme vous êtes Nous. Dans vos autres réalités, bien sûr, et je réponds au petit malin chahuteur, là au fond de la classe au sein de vous-même… et je souris en disant cela, et pourtant en même temps mon cœur est meurtri de cette attitude de soumission que vous adoptez envers notre "grandeur"!

L’Humilité n’est pas l’humiliation.
L’Humilité n’est pas la modestie.
L’Humilité n’est pas de ramper…
L’Humilité ne vient pas du mental, l’Humilité n’est même pas un désir (car alors encore dans le mental "inférieur"),
l’Humilité n’est pas non plus un choix conscient.
L’Humilité n’est pas une recherche, même si la rechercher est déjà une avancée…

L’Humilité est reconnaître la magnificence que vous incarnez, l’Humilité est re-connaître cette magnificence en vous, en nous, en chacun de vous, en chacun de nous tous et certainement pas le fait qu’Elle serait présente chez un et pas chez un autre.

La magnificence de votre Être se suffit à elle-même et n’a pas besoin d’être mise en avant, mais pas davantage d’être mise en retrait!

Est-ce qu’un oiseau va s’excuser d’être un oiseau?»…

Extraits de la lettre providence 112 ‘Il y a un temps pour tout car aimer est aussi savoir dire nondu 4 mai 2011

…« IL Y A UN TEMPS POUR TOUT

Un temps pour dire oui, un temps pour dire non.
Un temps pour le silence, un temps pour le partage.
Un temps pour ne pas agir, un temps pour agir.
Un temps pour jouer, un temps pour ne plus jouer.
Un temps pour perdre du temps, un temps pour ne plus perdre de temps...»…

…« LE SAVOIR-FAIRE DES MANIPULATEURS PLAINTIFS

Quoi que nous fassions, ils ne sont jamais contents... Toujours, les pauvres(!), à gémir et à nous rendre responsables de leur mal-être, à vouloir nous culpabiliser. Et cela marche encore!

Alors, tous les bons donneurs de leçons (ou questionneurs) comme moi par exemple (Sourire) vont commencer par leur répondre en leur donnant, pour qu'ils aillent mieux, tout un tas de bons conseils (ou non) et vont s'étonner que ces "plaintifs" ne changent rien dans leur comportement et donc dans leur stratégie, sauf en apparence pour quelques tout petits instants...

Leur objectif n'est pas de changer mais d'inciter les autres à les nourrir de leurs réponses...
S'ils changeaient, alors ils ne pourraient plus obtenir seul ce que sait obtenir un plaintif!

Et croyez-moi (ou non!), il va y en avoir de plus en plus des gens qui vont dire: «Sauvez-moi!... Sauve-moi. Si tu ne me sauves pas, alors tu n'es pas meilleur que moi.
Au contraire, tu es bien pire car toi, tu peux me sauver, toi tu sais ce qu'il faut faire. Et donc si je ne vais pas bien, c'est de ta faute car un seul mot de toi et je pourrais être guéri...Tu te dis dans la Lumière et tu ne m'aides pas? Alors que moi je t'aime.
Pourquoi tu ne m'aimes pas car si tu m'aimais tu t'occuperais encore de moi...»

Etc. Car leur imagination est débordante! En outre, ils sont très doués et savent toucher là où votre bât blesse encore... Donc, profitez-en pour accepter ce que vous vous montrez alors à vous-même.

Merci à eux de leur magnifique rôle, sauf qu'ils oublient que tous nos rôles sont terminés... Sauf à vouloir encore jouer à ces anciens rôles !

LE JEU DES SAUVEURS RÉPOND AU JEU DES PLAINTIFS

Eh bien, dans ce cas, et les questionneurs sauveurs et les plaintifs victimes sont autant responsables. Mais pas coupables! Et j'insiste... Personne n'est coupable, personne n'est à blâmer...

Sauf que certains veulent continuer ce jeu, eh bien qu'il en soit ainsi.

Sauf que d'autres ne veulent plus de ce jeu, au départ mode de défense ou d'attaque INCONSCIENT, et décident d'accepter qu'ils ne peuvent réellement aider l'autre qu'en commençant par soi.

Nous n'avons pas à aider (aucune obligation sauf celle instituée par tous les plaintifs, soi-disant les faibles, les victimes, etc.), nous n'avons plus à vouloir aider ni même à vouloir être aidé.

C'est un piège très pernicieux auquel nous avons tous, oui tous, un jour succombé! Et ce, que cela soit en qualité de soi-disant victime comme de soi-disant sauveur.

Alors, quel choix faisons-nous aujourd'hui?

Peut-être directement demander aide à ceux qui peuvent vraiment nous aider... Dieu! La Présence ! Nos guides! Etc. Nous sommes tellement aidés (si nous l'acceptons), alors pourquoi vouloir l'être à partir de l'extérieur... Alors que c'est justement l'inverse! De l'intérieur vers l'extérieur, à partir de l'intérieur.

Mais, tandis que nous commençons à nous occuper de nous, c'est à ce moment-là que justement tous ces "plaintifs" nous traitent alors d'égoïste parce que nous nous occupons de nous, et plus d'eux!

Où est le véritable égoïsme?!... (Rires)
Vouloir aider ou vouloir sauver comme vouloir être aidé ou sauvé, c'est vouloir et donc se laisser détourner par notre volonté de personnalité, donc notre masque, et non pas répondre à l'appel de la volonté divine, notre volonté divine.

Et le véritable courage, car oui il faut du courage, n'est-il pas de s'occuper de soi et de ne plus attendre que cela soit l'autre qui s'occupe de nous?»…

…« L'ORGUEIL DU DEVOIR

Car si nous sommes «gentils et aimants» uniquement parce que cela se fait ou que cela se doit, que vaut alors notre amour, que vaut notre oui, que vaut notre non?

Où est donc la Vérité que pourtant, nous recherchons tous et toutes? Que vaut notre responsabilité quand nous ne permettons pas à l'autre d'être responsable de lui-même?

L'honnêteté avec soi-même, l'honnêteté envers soi, n'est-ce-pas un des plus beaux cadeaux d'amour et de respect que l'on peut se faire... et donc faire également à l'autre?!

Chacun a sa place, certes, mais il revient à chacun de retrouver sa place et non plus de demander aux autres de le faire «à sa place»... (Rires)»…

…« AUCUN CHOIX N'EST MEILLEUR MAIS IL FAUT CHOISIR


Aucun choix n'est meilleur qu'un autre sauf qu'il est mon choix et pas celui d'un autre.

Soyons cohérents, soyez cohérents avec vous-même.

Enfin, un des indices pour reconnaître si nous sommes vraiment dans l'aide divine et non pas dans le besoin d'aider, le devoir d'aider, le vouloir aider, etc. est quand tout coule de source des deux côtés et que l'aide est d'elle-même réciproque. Alors l'aidant devient l'aidé et l'aidé devient l'aidant.

Parce que dans l'unité de l'aide divine humaine, l'aide n'a même plus aucune hiérarchie entre l'aidant et l'aidé mais bien un respect mutuel. Ni supérieur ni inférieur...

Un autre petit indice pourrait être qu'au moment de cette "aide" comme ensuite, nous nous sentons grandis tous les deux, et l'aidant et l'aidé!

Mais ce ne sont que des indices car d'une part, nous sommes tous différents dans nos ressentis et d'autre part, les choses évoluent elles aussi...

Si, pour vous, aider telle personne est vraiment aider dans le sens que c'est bien une réponse à l'appel de votre Présence, alors continuez.

Si, pour vous, aider cette même personne n'est pas juste, alors honorez-la, remerciez-la et continuez votre chemin...
Sans oublier de vous honorer et de vous aimer dans votre choix.»…

A qui veut voir, entendre et savoir... Alors vois, entends et sache!

Elisabeth/Luce

Merci de diffuser ce témoignage de la-vie-providence.com en son intégralité, y compris cette
phrase
avatar
Hamsa
Admin

Messages : 2652
Date d'inscription : 19/08/2012
Localisation : des Etoiles parachutée sur Terre

http://www.youtube.com/profile?gl=FR&user=ChantHappy&hl=

Revenir en haut Aller en bas

Re: L’IMPATIENCE CONTRE LE TEMPS DE CHAQUE CHOSE

Message par Marie des bois le Sam 11 Mai - 10:58

C'est juste beau ! !
Quelle belle piste que cette phrase....
"Ce n'est pas parce que le couple existe, qu'il n'a pas à se créer à chaque instant de son existence".....

Merci merci....voilà de quoi enrichir et rendre joyeuse ma journée ! ! !
avatar
Marie des bois

Messages : 33
Date d'inscription : 10/05/2013
Age : 60
Localisation : Dans les bois de Savoie

http://miliecoquille.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L’IMPATIENCE CONTRE LE TEMPS DE CHAQUE CHOSE

Message par Soy le Dim 12 Mai - 17:16

cheers cheers :cheers:Je partage...
avatar
Soy

Messages : 497
Date d'inscription : 19/08/2012
Localisation : Marseille

Revenir en haut Aller en bas

Re: L’IMPATIENCE CONTRE LE TEMPS DE CHAQUE CHOSE

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum