La Vie en SOI

L’essentiel, c’est la simplicité

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L’essentiel, c’est la simplicité

Message par Hamsa le Dim 28 Avr - 11:25

L’essentiel, c’est la simplicité

Rien à enseigner, rien à transmettre, la joie et la liberté retrouvées au service du rappel au réel.

Après bien des années, j’ai enfin accepté que notre nature est telle que nous créons notre réalité. Il n’y a rien à comprendre, rien à expliquer, l’histoire, personnelle ou collective, ne fait que mettre nos croyances en perspective. Celui qui se libère inspire, attise les braises, en vous présentant votre propre liberté, le reste ne présente aucun intérêt.Comme dit Nisargadatta, la spiritualité, c’est comprendre le jeu de la conscience, c’est renoncer aux concepts, à l’illusoire, aux projections, aux définitions, c’est faire table rase de la mémoire. Tout émane du Réel, y compris la conscience et la pensée, mais rien n’amène au Réel, il est “sans second”, sans équivalent, non permutable. Bonne nouvelle, le Réel, c’est vous, c’est la simplicité, mais la personnalité ne peut pas le digérer.

Le Réel est absolu dans le sens où il est premier, ce n’est pas un objectif, personne ne l’atteint. Le Réel est permanent, immuable, il est LA condition à tout, l’assurance de la Liberté, le délaisser, c’est s’enfermer. Parler du Réel est inutile, le réel est évidence, l’évidence n’a pas besoin d’être comprise ni expliquée. Comprendre, expliquer, est relatif au temps & à l’espace, c’est une création mentale, le mental est éphémère, l’éphémère un jour disparaît. La condition première à tout, c’est vous, sans vous qu’est-ce qui, pour vous, existerait ? C’est une évidence. Mettre le réel à l’extérieur, c’est marcher sur la tête, c’est renoncer à la liberté.

Vous trouverez sur ce site quelques clarifications sur des sujets peu abordés, mais le rôle de l’intellect étant d’analyser, comparer, soupeser, autrement dit douter, l’expérience des autres ne fait que s’ajouter à l’ensemble de croyances appelé “personnalité”. Ce site n’est, par conséquent, qu’un exercice de style parmi tant d’autres dont l’utilité n’est pas d’apporter de la connaissance, mais de permettre à la conscience de s’ouvrir à d’autres possibilités. Nous devenons ce que nous vivons & nous vivons ce que nous croyons être, ce qui différencie le réel de l’illusion est la croyance en une différence. Croyance qui nous enferme dans une recherche de compréhension, d’explications, de quelque “chose” d’extérieur qu’il faudrait posséder pour changer notre vie, ce qui nous place à la merci d’une hiérarchie. Cette division d’avec soi-même est l’origine du mal, elle est purement mentale.

En hébreu, Satan signifie “celui qui accuse, qui incrimine, l’adversaire, le fauteur de troubles”. En arabe, la racine “sheitan” renvoie à “démon, diable, malin, rebelle, indocile”. Diable vient de “dia”, “diviser” et de “bolos” dont le sens est “jeter”. Ce qui, en grec, signifie “celui qui désunit, qui inspire la haine, l’envie, la calomnie, l’aversion, l’inimitié, l’opposition, l’accusation”. En sanskrit, “dva-, dvi-, dvis-” signifie la division des esprits, l’étymologie suggère donc “ce(lui) qui jette la division, le doute et la haine”. L’idée d’éradiquer le mal appartient à l’illusion, l’extérieur est un miroir, sortir de l’illusion c’est sortir de la division, cela commence avec soi-même.

Ce que vous croyez savoir, percevoir, vous enferme, seul le saisissement de la conscience, la résonance, vous sort de la fascination mentale. Soit vous résonnez avec la Réalité, soit vous voulez comprendre, expliquer, pour justifier ce que vous vivez. Le réel ne peut pas changer, ce qui change c’est l’expérience que vous en faites. L’inter-action est totale, plus vous mettez de choses à l’extérieur, plus vous vous diminuez, et plus ce que vous expérimentez s’éloigne de la réalité. S’il est un objectif, c’est prendre conscience de qui vous êtes et le manifester de manière de plus en plus parfaite. Une fois accepté, ce que vous êtes modifie ce que vous vivez, ce qui vous permet de, toujours plus, vous dévoiler, de passer de savoir à voir, puis de voir à vivre la Réalité.

La dualité n’est pas un problème, elle permet de se découvrir en tant que Totalité, la souffrance imposée par les limites est censée nous R-éveiller. Se R-éveiller, c’est voir que TOUT est déjà parfait, que personne n’est endormi ou enfermé, si ce n’est dans des idées. L’individualité (l’indivis-dualité), c’est percevoir que chacUN est à la fois UNique ET indissociable de l’UNité. Rien ni Personne n’est vous, relativement parlant, pourtant Rien ni Personne n’est absolument différent. La singularité embrasse la Totalité, car non seulement Tout est Un, mais chacun est l’UN. Pas de modèle, pas de chemin, pas de progression, la question est : être réel ou ne pas l’être. Être réel, c’est “savoir sans avoir besoin de voir”, et avoir la force de “voir sans croire”, la force d’être totalement nu et ordinaire. Hors de là, ni paix, ni liberté, c’est la simplicité.

L’Homme après l’homme (1982) : Restera seulement ce qui est - Bande sonore du film



La spiritualité c’est l’honnêteté toute pure. La première chose est l’honnêteté avec soi-même. Avec l’honnêteté vient l’amour. C’est une force énorme. On ne décide pas de l’honnêteté, on la vit. C’est comme la respiration. Nous sommes cela. Virgil

Il n’y a qu’une expérience humaine, c’est d’être conduit à ce que l’on est, soi. Et toutes les difficultés de la vie, ce sont des choses pour vous aider à trouver ça. Satprem

source : http://chantalhubert.net/la-simplicite/
avatar
Hamsa
Admin

Messages : 2652
Date d'inscription : 19/08/2012
Localisation : des Etoiles parachutée sur Terre

http://www.youtube.com/profile?gl=FR&user=ChantHappy&hl=

Revenir en haut Aller en bas

Re: L’essentiel, c’est la simplicité

Message par Anatole le Dim 28 Avr - 14:33

. L’idée d’éradiquer le mal appartient à l’illusion, l’extérieur est un miroir, sortir de l’illusion c’est sortir de la division, cela commence avec soi-même.
sunny


Mais je fais quoi après si mes pérceptions déplaisantes en éxtérieur persistent. Je change mes sens de perception?

Cela fait des années que je patine sur cette marché sans la franchir, je tombe aussi parfois. "ST. Thomas sors de mon corps!" Mad Arrow

Et pourtant la réponse est si proche:
Le réel ne peut pas changer, ce qui change c’est l’expérience que vous en faites.

Hautement compréhensible, mais en pratique...je reste à ma faim. J'ai trouvé une solution de dépanage= devenir anoréxique des expériences tout venant, en attendant d'y voir clair et surtout sous un autre angle flower

Sinon la publication très, très intéressante
avatar
Anatole

Messages : 104
Date d'inscription : 30/03/2013
Localisation : france

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum