La Vie en SOI

Nouvelle Lune en Lion – Samedi 26 Juillet 2014 Michka

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Nouvelle Lune en Lion – Samedi 26 Juillet 2014 Michka

Message par Hamsa le Sam 26 Juil - 13:50

Nouvelle Lune en Lion – Samedi 26 Juillet 2014
(Ce Samedi à 22h42m UTC soit Dimanche 27 Juillet, 0h42, heure de Paris


Bonjour mes amis,
 Je suis très heureuse de vous retrouver après cette période d’interruption inopinée du site, tout semble désormais revenu en bon état de fonctionnement grâce aux efforts d’Aurélie, qui a mis toute son énergie pour que je puisse vous écrire aujourd’hui. Merci à elle !

Le Soleil et la Lune se retrouvent maintenant dans le signe du Lion, conjoint à Jupiter et au voisinage de la Lune noire. C’est dire si l’énergie du Lion prend de l’importance pendant tout le cycle qui commence. D’autant que le maître de ce signe est le Soleil ce qui amplifie encore davantage l’élan de feu du « roi des animaux » qui rugit en nous.

Naturellement, nous nous apercevrons très vite que, faute d’être domptée, cette énergie dominante et rayonnante qui veut éblouir et plaire le plus possible risque de nous attirer plus de déceptions que d’amour. Or c’est justement d’amour dont le Lion a  le plus besoin, même s’il ne sait pas comment s’y prendre pour en obtenir, son ego l’entraîne dans des voies bien tortueuses alors que l’amour est tout près, là, dans son propre cœur.

En réalité, le Lion parle de notre enfant intérieur, de cet enfant que nous avons été et qui s’est imprégné de tout son environnement familial et social à un âge où son mental n’était pas encore élaboré et ne permettait pas le discernement. Ainsi, parce qu’ils n’en étaient pas conscients, nos parents croyant bien faire ont tenté de nous éduquer, de nous formater afin qu’une ressemblions à un modèle d’enfant conforme à leurs attentes. Avec le recul, nous devons leur pardonner leur ignorance, et même leur accorder notre gratitude car ils ont fait tout ce qui leur était possible à cette époque, en fonction de leurs propres blessures.

Il nous appartient désormais d’assumer la responsabilité des douleurs, des frustrations et des chagrins qui ont marqué cette période de notre vie et de les prendre en compte avec bienveillance et un amour sans condition pour l’enfant qui vit encore en nous. C’est ce que propose le carré Lune noire en Lion avec Saturne en Scorpion : regarder bien en face (Saturne en Scorpion)  l’émotion inconsciente qui resurgit des profondeurs dans le présent et nous fait souffrir de nouveau, la Lune noire  augmentant notre sentiment de manque d’amour, et la peur de ne pas être digne d’être aimé, réactivant notre besoin d’être reconnu, accepté, d’être entendu, validé, d’avoir l’autorisation de nous exprimer dans nos dons et talents et de recevoir des encouragements. C’est à nous de nous donner tout cela sans attendre l’aval ni l’appui des autres.

Dans cette période, ou l’égocentrisme est exacerbé, nous pouvons rencontrer toutes sortes de situations :

  • Soit nous avons déjà beaucoup cheminé et nous en sommes rendus à ne plus accorder d’importance à la reconnaissance extérieure, aux honneurs, aux flatteries, nous ne nous laissons plus berner par le clinquant des diplômes, de la richesse, ni par les par les appâts de la beauté éphémère de l’apparence physique. Dans ce cas, nous avons atteint un certain degré d’humilité et d’authenticité qui nous préserve de la mégalomanie et de la vanité. Mais cela peut être parfois insuffisant, et qu’il y ait encore un travail de guérison à faire au niveau de notre enfance. C’est pourquoi même dans cet état d’éveil ,  nous pouvons être confrontés à la folie mégalomane des autres (et le monde nous montre bien à quel point l’ego démesuré des uns et des autres conduit aux conflits) et ce, de façon inattendue et sous des dehors parfaitement anodins au départ. Cela nous ramène à ce  carré, déjà évoqué,  Lune noire- Saturne, qui parle essentiellement de prendre notre responsabilité personnelle, de nous positionner en fonction d’elle, nous pouvons comprendre l’impérieuse nécessité de ne pas nous investir dans les problèmes des autres personnes et de ne pas nous laisser submerger leurs émotions. (Vénus en Cancer opposée à Pluton en Capricorne).  Si nous oublions cette consigne nous risquons d’avoir à vérifier un certain rappel à l’ordre (merci, Pluton, qui demande de nous remettre en question!): peut-être parce qu’en voulant jouer les sauveurs nous deviendrons la victime de celui ou celle que nous voulions aider et qui n’est pas prêt à recevoir (e) cette aide non sollicitée; peut-être aussi parce que nous avons besoin, malgré tout, de nous montrer généreux tout simplement, en toute bonne foi mais que le moment exige que nous assumions notre propre part dans nos relations et que nous laissions à l’autre la gestion de ce qu’il a créé dans sa vie, avec sa propre vérité, ses croyances et ses besoins. Il s’agit d’être une mère bienveillante pour nous même (Vénus en cancer) et de nous considérer avec douceur et tendresse.


  • Soit nous sommes nous-mêmes choqués par les besoins des autres, leur attente, leur demande de générosité, alors regardons avec clarté où nous en sommes nous-même face à ces besoins. Si nous sommes très honnêtes (et cela n’est pas si simple de s’examiner à la loupe pour se remettre en question) nous verrons que nous avons inconsciemment manipulé pour obtenir de la gloire ou des remerciements, des compliments que l’autre n’a pas forcément envie de nous donner car il a juste à s’occuper de lui, il n’est pas là pour nous flatter et nous remercier, nous rendre grâce de toutes nos bontés! Nous sommes sensés donner notre amour et non pas « l’échange » ni le négocier.

Dans le même ordre d’idée, il est à noter qu’il faut cependant apprendre à recevoir  (de l’argent, des mots gentils, des encouragements) pour un temps de travail ou un un service rendu car c’est  faire preuve d’équité et de justice envers nous que d’accepter  ce qui nous est offert comme salaire ou remerciement. C’est une des leçons du Lion: apprendre à recevoir avec simplicité sans dire « oh! c’est si peu de chose! Il n’y a pas de quoi me remercier » ni faire des tas de ronds de jambes qui sont parfois autant de manifestations de l’orgueil (mettre un « point d’honneur » à faire les choses sans être payé de retour est un des plus gros mensonges personnels de l’ego). Et quand l’autre ne veut pas nous remercier, trouve cela même injurieux si on demande quelque chose,  laissons couler. Puisque chacun récolte ce qu’il sème, l’Univers rendra à chacun mais à la façon dont Il le prévoit et selon des voies parfois très étonnantes.

Quelle que soit notre position, ce tout nouvel apprentissage peut être parfois complexe, tant pour ceux d’entre nous qui avions coutume de nous effacer et de donner à l’autre  toute la place, oubliant en cela que nous sommes les seuls à pouvoir prendre soin de nous même…Que pour ceux d’entre nous qui, au contraire, attendent, le plus souvent sans s’en rendre compte, qu’on les « encense » pour leurs réussites, leur travail (j’adore ce mot « encenser », qui m’évoque bien l’idée du Roi Soleil, Louis XIV, devant lequel on se prosternait et qui est très symbolique du Lion dont il était natif), mais aucun des deux processus n’est justifié ni équitable aux yeux de l’Univers, chacun doit louer sa propre divinité.

Il y a là une grande opportunité de voir avec lucidité (Saturne en Scorpion) ce qui nous motive profondément dans nos élans de générosité : N’y a-t-il pas encore à l’œuvre cet éternel besoin d’amour et de reconnaissance, pas encore tout à fait comblé par notre propre fierté, n’y a pas encore des réminiscences d’attitude d’enfant lorsque nous avons essayé d’être l’enfant modèle ou l’enfant idéal pour que notre mère et notre père nous aime ? Chacun trouvera dans son cœur la réponse est propre et qui est bonne pour lui.

Il n’y a aucun mal en soi à chercher la reconnaissance mais plus nous avons la conscience de cela, plus nous serons capables d’instaurer et de garder en nous la paix intérieure (nœud Nord en balance). C’est vraiment le message prioritaire de cette lunaison où l’amplification des problèmes de l’ego risque de nous éloigner du chemin qui est le nôtre. Il est donc impératif d’être vigilant et authentique avec soi-même, de rester centré(e) sur notre cœur, sur nos besoins, sur l’estime juste que nous devons nous accorder (sans fausse modestie ni surestimation de notre valeur humaine).

Garder notre cœur ouvert, observer ce qui se passe dans nos relations, laissez les autres personnes affronter (voire se confronter à…) leur propre comportement émotionnel (Mars en Scorpion), déjouer les manipulations et les projections, voire que l’autre peut s’en prendre à nous si nous tentons de nous justifier (encore une attitude de l’enfant blessé qui cherche à sa faire pardonner de n’être pas conforme aux attentes de l’adulte) et comment nous nous plaçons ainsi de nouveau en position de sous estime ou de mésestime.

Certes, en fonction de nos habitudes répétées depuis des décennies, beaucoup de contrariétés peuvent découler des conflits relationnels engendrés par les combats entre les égos. La meilleure façon de résoudre cela est la bonne volonté : D’une part, accepter que notre part de lumière brille que comme une petite bougie plutôt que comme un Soleil immense qui deviendrait brûlant et éblouissant.

D’autre part, il reste possible d’expérimenter de continuer comme avant à attendre que ce soit l’autre qui nous remplisse, qui  s’incline en cas de litige, qui s’efface, qui présente ses excuses, qui fasse un pas vers la réconciliation mais attention à la désillusion! Toute attente de ce genre est souvent vouée à l’échec et peut nous ramener davantage au fonctionnement enfantin qui fut le nôtre, dans le passé. C’est ainsi que nous étions conditionnés lorsque nous espérions des autres qu’ils nous aiment, nous étions prêts à toutes les concessions pour que nos parents soient fiers de nous, pour que la maîtresse d’école soit contente de nous, et plus tard,  pour que notre employeur soit reconnaissant envers nous, pour que notre partenaire soit bienveillant avec nous, pour que nos enfants trouvent que nous sommes la meilleure mère, le meilleur père!

Souvenons-nous comme nous avons pu être déçus très longtemps, d’avoir fait tant d’efforts, d’avoir donné tant d’énergie tant d’amour sans obtenir de retour extérieur. En effet, c’est là toute la problématique du Lion : attendre de l’extérieur un amour qui est déjà en nous et suffit à nous remplir de joie dès lors que nous nous y relions dans notre cœur sacré.

L’enseignement de la lunaison en Lion ce mois-ci prend donc tout son sens avec l’affirmation de nos différences (Uranus en Bélier) sans essayer de réparer les blessures des autres, de combler leurs manques ou de les rassurer, de faire en sorte qu’ils se sentent mieux. C’est aussi une chance pour eux d’assumer leur vie, leurs croyances, leurs problématiques.  Notre seul travail est de commencer par faire ce travail-là pour nous, ce qui demande bien plus de courage (et la Nouvelle Lune en Lion nous le donne) et de puissance (Saturne et Mars en Scorpion nous y aident) que de fonctionner avec nos routines psychologiques habituelles. Le changement n’est jamais agréable pour l’égo qui aime ses habitudes, les territoires connus et garder le contrôle même si cela passe par un système qui entretient toujours la souffrance.

Le courage et la volonté du Lion s’appliquent maintenant à mettre l’amour et la vigilance au service de notre propre chemin, dans un centrage sur notre cœur et de la tendresse pour notre évolution, plutôt que de chercher à régner sur les humeurs des autres, même si c’est au nom de l’amour   et à tenter de gouverner leurs choix par nos conseils. Chacun doit trouver ses solutions, faire face à ses vérités, ses décisions et en récolter les fruits. C’est karmique.

Au-delà même de ce mois ci tant que le Bélier est valorisé par Uranus et le Nœud Lunaire Sud, le changement instauré propose l’affirmation de soi en tant qu’être individualisé et autonome (j’agis en conscience et en fonction de ma vérité) tout en sacrifiant le bénéfice de la reconnaissance égotique. Le pionnier en nous (Uranus en Bélier) n’est pas destiné à satisfaire notre seul profit mais à amener aussi les autres à vivre de manière plus harmonieuse.

Ce n’est pas si simple, j’en fais souvent personnellement l’expérience, bien que profondément désireuse d’y parvenir, je m’expose souvent à des situations et des relations extrêmement désagréables qui me prennent à parti, parce que la « bonne intention » ne suffit pas, il faut rester centré sur soi en permanence à chaque étape, ne plus chercher à être approuvé, félicité, remercié, ni à faire plaisir, à rendre service… Il est question de montrer un exemple en laissant à l’autre le libre arbitre de le suivre ou pas  (Nœud Sud en bélier, le choix de chacun)  et en gardant l’équilibre à chaque pas pour ne pas empiéter sur le territoire de l’autre (Nord en Balance, la relation harmonieuse).

La leçon est délicate si nous avons passé beaucoup d’années à tenter d’arrondir les angles, tout le temps, pour tout le monde. Le conseil est d’écouter l’autre sans toutefois oublier notre propre vision des choses. C’est très difficile quand l’autre nous semble être un frein et il nous faut veiller à élargir notre esprit, réprimer notre sentiment d’être incompris, dépasser ce besoin de nous rallier à notre seule vision des choses.

En même temps dans cette période qui réactive nos blessures de non-reconnaissance, nous pouvons être tentés de « trop en faire ». N’oublions donc pas de nous pardonner quand nous n’y arrivons pas  en « une fois pour toutes », nous ne sommes pas encore tout-puissants en raison de notre appartenance à une humanité conditionnée depuis des millénaires. N’essayons pas d’être « plus royalistes que le roi » et acceptons avec humilité de ne pas aller aussi vite que nous souhaiterions.

Envisageons cette opportunité d’Uranus  en Bélier qui nous remet de façon cyclique et souvent impromptue  dans des expériences parfois conflictuelles (carré à la Lune et à Jupiter en Lion) mais qui nous permet toujours d’avancer vers plus de lucidité et un comportement plus authentique (Mars en Scorpion) même si celui-ci amène souvent à couper court à des relations qui risqueraient de nous blesser tant que nous sommes encore en « voie de guérison ». La réponse c’est toujours l’amour de soi, inconditionnel, sans rétention : N’oublions jamais l’enfant en nous qui était impuissant(e) à analyser et à comprendre les choses et a enregistré en mémoire de nombreuses situations affectives décevantes, blessantes, voire très traumatisantes, prenons cet(te) enfant en charge maintenant et donnons lui notre patience et notre amour, afin qu’il (elle) grandisse en se sentant aimé(e)  et en sécurité.

L’enfant solaire se manifeste par notre joie, il aspire à la gaîté, il est sincère et généreux, sans complications. Essayons donc de reprendre le sourire devant nos déboires sans pour autant oublier que dans notre bagage psychique il reste des failles, acceptons d’être le Lion au cœur tendre et généreux pour nous même aussi.

Voici, pour terminer, une image d’un jeu que j’aime beaucoup  » Les cartes de l’Enfant Intérieur » avec la courte légende qu’en donnent les Editions du Souffle d’Or sur le site qui vend ce jeu. Je trouve cela bien adapté à ce cycle de Nouvelle Lune en LION. Et ensuite une pensée du Jour reçue de Prosveta (magnifique synchronicité…) où Mikhaël Aïvanhov explique toute la perméabilité du petit enfant.

Pensée du samedi 26 juillet 2014.
« La vie du très jeune enfant reste encore un grand mystère. On doit autant que possible le protéger en le maintenant dans une atmosphère d’harmonie, de pureté, même pendant son sommeil, car il est réceptif à tous les courants qui circulent autour de lui. Son corps astral dort, et il n’est pas encore entré en possession de son corps mental, mais son corps éthérique travaille activement et absorbe les courants et les éléments de l’atmosphère psychique. Si les parents sont attentifs à l’atmosphère qu’ils créent autour de leur enfant, plus tard il sera bien armé, capable de faire face aux chocs et aux duretés de la vie.
Lorsqu’un enfant vient au monde, les parents ne savent pas quel est l’esprit qui l’habite. Ils doivent se dire que cet enfant ne leur appartient pas, qu’il est un fils, une fille de Dieu à qui ils ont seulement donné un corps, c’est-à-dire un domicile. Et que ceux qui approchent les enfants se conduisent aussi avec attention et respect, afin de les protéger. Ils doivent trembler à la pensée qu’ils peuvent se rendre coupables de paroles ou d’actes mauvais qui détruiront quelque chose dans leur âme. Les adultes qui ne respectent pas les enfants seront un jour punis par le Ciel, et ces punitions sont terribles. »
Omraam Mikhaël Aïvanhov


* © Aquarelle de Claire Jamet,  Merci à mon amie Chantal…
En somme, devant tant de signes qui nous encouragent au changement et à la croissance, essayons de « rugir » seulement pour défendre ce qui est juste mais sans pour autant abuser de notre puissance. Ouvrons bien notre cœur à ce qui est à guérir et demande notre amour, et cela peut passer par la défense d’un enfant ou d’un être plus fragile ou faible mais évitons d’entrer dans des combats de coqs lorsque les enjeux ne sont pas dans l’intérêt de tous. Il vaut mieux passer pour un lâche et rester dans notre vérité et notre bonté de cœur, même si temporairement nous devons courber le dos devant un assaillant qui fait feu de tous bois pour prouver qu’il a raison et que nous avons tort. Restons centré sur la vision de l’ensemble, n’entrons pas dans les besoins des autres mais restons généreux avec les personnes qui demandent simplement un partage ou un échange. Ce ne sont pas forcément ces personnes-là qui nous rendrons les bienfaits de notre générosité mais l’Univers veille à ce que tous nos besoins soient comblés de façon équitable et il est fort à parier que nous aurons de magnifiques surprises, arrivant de manière inespérée et des aides inattendues.

Le Lion en nous est fier, courageux et généreux, loyal et puissant, à nous de le rayonner avec humilité et d’offrir notre lumière et notre amour à ceux qui nous entourent, c’est la lumière de notre âme connectée à la Source, créatrice de chaleur et de bonté.

Je vous envoie des pensées pleines de joie car je ressens toujours l’enthousiasme au fond de mon cœur, quelles que soient les situations extérieures. Belle Nouvelle Lune à vous tous !

Michka
http://www.vers-la-lumiere.fr/2014/07
avatar
Hamsa
Admin

Messages : 2652
Date d'inscription : 19/08/2012
Localisation : des Etoiles parachutée sur Terre

http://www.youtube.com/profile?gl=FR&user=ChantHappy&hl=

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum