La Vie en SOI

Pleine Lune en Capricorne- 12 Juillet 2014 by Michka

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Pleine Lune en Capricorne- 12 Juillet 2014 by Michka

Message par Hamsa le Dim 13 Juil - 11:43

Pleine Lune en Capricorne- 12 Juillet 2014
Publié le 12 juillet 2014

Pleine Lune, samedi 12 Juillet 2014 (à 11h26 GMT, soit 13h26 heure de Paris)
 Bonjour à vous mes amis,
Voici une Pleine Lune en Capricorne très active, elle se lie par des aspects dynamiques à la planète Mars et à Uranus en Bélier, valorisant toujours le positionnement de chacun dans ses choix et ses affirmations (avancer, conquérir de nouveaux territoires pour enrichir l’expérience). Le grand carré rouge (avec des côtés qui se juxtaposent), dessiné dans la carte du ciel,  représente encore la croix cardinale dont nous avons déjà parlé même si les degrés ne sont plus exacts, car dans l’énergie il s’agit vraiment toujours de démarrer du nouveau, de changer radicalement notre vision des choses. Les temps sont encore difficiles même si nos consciences se sont ouvertes dans beaucoup de domaines,  nous traversons des périodes intenses où de nombreuses souffrances de notre histoire passée (individuelle mais aussi collective) sont réactivées.  Sachez que je me sens proche de vous car, comme vous, je vis tantôt des heures illuminées, tantôt des moments sombres et douloureux. Mais je suis sûre que tout cela a du sens et que tout est utile pour l’évolution de notre humanité et celle de la planète Terre (et même bien au-delà de nous).

L’ambiance collective est donc encore très agitée et si nous ne prenons pas de recul, nous pouvons être entraînés par la peur qui siège dans tout ce tumulte même si nous ne collons pas à l’actualité, nous sommes reliés à l’ensemble de l’humanité (y compris là où elle est en guerre,) et à la Terre qui continue à se révolter (séisme à l’est des côtes de Fukushima). Là où l’humain se laisse aller à ses pulsions (viols et meurtres au quotidien) ou ses instincts destructeurs pour le profit (massacre des rhinocéros),  il nous faut garder nos distances par rapport à cette actualité, faire le tri de nos sources d’informations.  Âmes sensibles, s’abstenir de télévision intempestive !


Uranus en Bélier mène la danse de façon « électrique », même dans nos vies quotidiennes, générant un renouveau de fluctuation ou d’instabilité, il est difficile  d’en rester à notre façon préméditée de faire les choses comme nous en avions coutume (carré à la Lune en Capricorne) ou de gérer les évènements et émotions qui s’en viennent brusquement et déjouent nos plans surtout en ce qui concerne notre vie sentimentale ou affective (carré Nœud sud en Bélier- Jupiter en Cancer).
Uranus est la planète de l’éveil, il bouscule, dérange et déstabilise pour nous permettre de voir quelque chose d’original et de totalement inédit qui nous était jusque là invisible. Cela peut prendre de multiples formes en ce moment mais Uranus est en adéquation avec Pluton et Neptune pour nous emmener collectivement et individuellement vers un « nouveau monde ». Il en appelle toujours à notre notion de la liberté. Plus nous nous sentons indépendants,  plus nous aspirons à l’autonomie et plus nous manifestons vite et fort notre Uranus natal,  étant plus déterminés à faire des pas vers ces nouvelles énergies.

Pendant ce moment de Pleine Lune en Capricorne nous pouvons avoir une subite révélation soit au sujet de nos peurs et de nos fragilités (ce sont des émotions qui remontent souvent à l’enfance ou à notre naissance), soit de tous les compromis qui ont guidé notre vie et donné la priorité à nos relations plutôt qu’à la propre affirmation de notre identité et de nos talents (axe des Nœud en Bélier Balance en carré à la Lune en Capricorne) ;  soit encore que l’inattendu, l’imprévu et son lot d’incertitudes nous empêchent de nous sentir en sécurité et stables en nous même et nous obligent à nous recentrer  (Uranus en carré à la Lune en Capricorne).

Toutes ces énergies demandent d’observer ce qui se passe pour nous, au-delà du chaos apparent ou des incohérences de surface. Savoir et croire que nous sommes au bon moment et au bon endroit, quoi qu’il en soit,  voilà une ressource puissante pour s’en remettre à la fluidité (Mars en Balance) et pour pouvoir manifester notre intérêt ouvert et curieux (Vénus et Mercure en Gémeaux) à ce qui nous est proposé.

Notre état nerveux peut avoir des manifestations très excessives si nous n’avons pas encore appris la maîtrise émotionnelle et acquis une fois pour toutes. En effet, le tumulte des sentiments quand nous avons l’impression que nos valeurs sont gravement menacées peut nous porter dans des extrêmes instabilités et colères jusqu’à perdre le contrôle de nos nerfs et nous pousser à agir de façon totalement démesurée. Ce que nous pourrions regretter (carré Uranus en Bélier- Soleil en Cancer).

La Lune  ainsi que Pluton en Capricorne qui continue son travail d’appel à l’authenticité, peuvent  « plomber » littéralement l’atmosphère si nous portons plus que nécessaire les fardeaux des autres ou ceux de notre passé. Moins nous nous attachons à un résultat, à un score, à une réussite selon nos critères, plus nous avons de chances d’obtenir le meilleur possible et souvent au-delà de nos espérances limitées. C’est d’ailleurs une grande vertu Capricorne de cultiver notre maturité pour atteindre la sagesse.

Si nous ne maîtrisons pas notre mental l’agitation de celui-ci peut vite être renforcée par la force d’Uranus et par les débordements émotionnels de Neptune en Poissons, évitons si possible de tomber dans les mythes du sauveur et du martyr, pièges très tentants dans le contexte où les médias  sont dans la  surinformation déprimante  (carré Vénus en Gémeaux-Neptune en Poissons). Essayons d’utiliser plutôt nos valeurs de camaraderie et de complicité, ainsi que notre compréhension et notre intellect pour que tout cela, bien canalisé, permette la réalisation de nos désirs de devenir des artisans de la paix (trigone Mars en Balance et Vénus en Gémeaux) et de participer activement et individuellement à  une nouvelle façon d’avancer dans nos vies, montrant un chemin d’indépendance, de liberté,  selon des voies inédites et jusqu’alors imprévisibles (Uranus en Bélier).

Le Soleil en Cancer continue à  susciter en nous des émotions, le réveil de nos mémoires affectives et de nos hypersensibilités, mais il réveille aussi notre penchant pour la douceur et prêche l’accueil de tout ce qui vient de nos souvenirs, de notre passé et de nos besoins non contentés de l’enfance. L’écoute commence par notre propre petite voix, le cancer est réceptif, ses antennes sont orientées vers le ciel et la lune qui le maîtrise aide à capter nos désirs inconscients. N’oublions pas que la justesse et la justice c’est de pratiquer l’écoute et la douceur d’abord envers nous même, ce qui rend ensuite possible d’offrir sans retenue notre accueil, notre disponibilité et notre sens de l’hospitalité  à l’autre.

En face de lui,  la Lune en Capricorne cherche à nous faire grandir, elle a des ambitions froides et terrestres, des priorités hiérarchisées et de l’autorité et nous rappelle (parfois de façon dure) ce dont nous sommes responsables.


  • Quelles difficultés peut elle nous faire voir? Tout ce qui dans nos vie reste pesant demande à être transmuté, car elle est toute proche de Pluton, lequel continue sa désagrégation et nous oblige à faire le deuil de nos vieilles structures et de nos attachements passés aux traditions, à nos conditionnements et aux ambitions anciennes. Sur le plan personnel, la phase de Lune en Capricorne risque de nous confronter à nos propres rigidités et même physiquement,  se manifester dans nos os et articulations au travers de douleurs bien concrètes avec un regain de fatigue et une lourdeur issues de cette énergie lente et pesante. Bien sûr cela passera mais plus nous y mettons de la conscience,  plus cela s’atténue rapidement.
  • L’opportunité dans cette phase de Pleine Lune en Capricorne est de nous amener à nous (re)structurer en nous centrant sur nous même, en restant ancrés (c’est-à-dire bien présents) à nos besoins, comme déjà évoqué, surtout à satisfaire nos besoins de consolation et de tendresse, mais de façon autonome, sans projeter nos attentes sur l’autre (Lui-même a ses responsabilités et la force de les remplir). L’occasion se renouvelle donc d’abandonner les situations qui mettent en jeu notre culpabilité, nos engagements persévérants sans retour,  nos ambitions déçues, désistons-nous pour le moment des implications collectives  ou relationnelles qui nous pèsent et ne nous entêtons pas. Il s’agit de réactualiser nos choix en fonction de notre évolution, les choses ne sont pas immuables et il n’y a pas d’obligation à faire durer ou à maintenir coûte que coûte ce qui doit s’effondrer.
  • Quel autre potentiel nous offre donc ce moment?
  • Essentiellement de nous détacher de trop de susceptibilité ou sensiblerie, d’être plus objectifs et plus sages, de prendre la mesure de ce que nous pouvons réaliser concrètement, qui est sans doute loin des imaginations inaccessibles de nos contes de fées de l’enfance. Il nous  faut grandir, devenir adulte et réaliste, utiliser notre propre autorité, nos propres références, sans attendre une aide affective qui viendra, par ailleurs,  sans aucun doute,  mais vraisemblablement pas selon notre ancienne façon de voir les choses! Alors il convient de s’ouvrir à la découverte et à l’émerveillement des surprises que la vie nous garde en réserve.

Je ne dis pas que c’est facile pour tous. La traversée de cette période dans un état d’être léger et joyeux ou au contraire très douloureux  dépend essentiellement de là où nous en sommes dans notre « nettoyage » personnel du passé. Plus nous restons accrochés à nos attentes de voir se reproduire ce dont nous avions l’habitude, qui faisait partie de nos structures anciennes et se conformait à nos croyances d’avant, plus Uranus va le détruire telle la foudre, très violemment, sans autre signe avant- coureur.  Il aurait été bon de veiller aux signes qui sont perceptibles depuis des mois et de commencer à changer nos points de vues au fur et à mesure. Si nous n’avons pas élaboré la moindre remise en question, le présent peut être dur et générer beaucoup de souffrances et de tensions ou séparations car les conflits explosent, l’inattendu nous déroute, Uranus agissant avec Pluton pour tester notre détachement, il se peut que nos relations, nos acquis ou nos possessions, nos projets, tout cela soit mis à mal. Surtout si nous y attachons beaucoup d’importance ou que nous ayons beaucoup de peurs à ce sujet.

  • Ressources : la réflexion, l’humour, l’acceptation, la prise de la juste mesure de notre responsabilité, le passage à l’action en faisant des expériences concrètes.

Si nous sommes zen dans nos vies actuelles, nous pouvons cependant encore affronter tout simplement l’énervement mais positivement, cela nous permet toujours de remettre nos choix en question. Avons-nous suffisamment tenu compte de nous-même dans nos relations ? Avons-nous pris soin de notre enfant intérieur depuis la Nouvelle Lune il y a quinze jours ? Vérifions que nous avons opté pour un positionnement plus affirmé et que nous nous sommes tenus concrètement à ce que nous avions senti dans notre cœur comme « bon pour nous ».

  • Les choses deviennent du solide et sont installées de façon plus durable quand nos idées et pensées sont mises en pratique, et que tout s’aligne : le juste désir, la pensée maîtrisée, l’émotion adaptée, l’action inspirée. Sans la concrétisation, nos idées ne sont que des idéaux, des rêves ou des ressentis analysés par le mental, il faut les amener à la réalisation au quotidien et les vivre de façon terrestre, palpable, en faire l’expérience et accepter autant la réussite que la confrontation, l’échec qui sont des voies d’enseignement.  D’où le positionnement et le passage à l’acte nécessaires (Mars en Balance) en faisant les choix qui soient justes et bons pour nous-même et qui soient tournés vers notre paix intérieure.  La lune en Capricorne rappelle une fois de plus la leçon sur la responsabilité : nous ne sommes pas faits ni venus pour assumer la vie des autres ni leur part de responsabilité mais notre courage doit s’appliquer à assumer tout ce qui est demandé par notre propre cheminement, en gardant confiance en la Vie qui pourvoit à nos besoins essentiels. La sagesse est l’apanage de la maturité de la conscience.
  • Lorsque nous sommes dans un état d’acceptation inconditionnelle et d’empathie (Neptune et Chiron en Poissons) et aussi dans la foi que rien ne peut nous manquer, ces énergies déstabilisatrices risquent bien moins nous agacer que la plupart des gens ; et pourtant, même si nous sommes très conscients et vigilants,  parfois rien ne suit la voie initialement prévue dans nos projets, et il y a toujours une possible perception de frustration passagère (nos résistances ne font alors que se révéler alors que nous étions sûrs « d’en être sortis » !) et ce sera un « test » de notre réelle ouverture à ce qui est.
  • La patience (Mars et nœud Nord en Balance), la confiance dans le déroulement parfait de la vie et dans la guidance de notre âme (Jupiter et soleil en Cancer) ainsi qu’une bonne dose d’auto dérision et d’humour (Vénus et Mercure en Gémeaux) sont les ingrédients d’une Pleine Lune réussie, voire carrément agréable. Rire des déboires qui se présentent en veillant à bien penser que tout cela a toujours un sens (plus ou moins caché) dans notre processus, s’amuser de nos erreurs et de nos doutes, ou de nos stress, de nos impatiences qui trouvent des réponses inattendues, toute forme d’humour permet d’affronter nos questionnements de façon bien plus légère et de les laisser s’envoler aussi vite qu’ils nous ont assaillis.

    Les Gémeaux sont une énergie de légèreté, de superficialité et de pirouette. Favorisant une nouvelle façon d’agir (Nœud sud en Bélier) qui est non conformiste, originale et qui ouvre des visions bien différentes, la légèreté des Gémeaux  permet de ne pas s’en faire, de se sortir des situations en « rebondissant » intellectuellement d’un éclat de rire, ou d’un haussement d’épaules. Il est question de ne pas faire de drames (même si la Lune Noire en Lion vient titiller notre amour-propre et interpeller notre quant à soi) et de pivoter rapidement en pensée du côté où le ciel est bleu. Il est bon de ne pas se prendre trop au sérieux afin de rester comme ces petits ballons gonflés à l’hélium qui tendent à toujours s’élever vers le plus haut point car la souffrance résulte souvent de l’importance et de la morgue que nous mettons dans le quotidien.

  • Mercure en Gémeaux est le messager par excellence, beaucoup de nouvelles informations peuvent nous parvenir et  il en est qui nous seront utiles par la suite. C’est un moment pour collecter toutes ces informations et leur intégration viendra après, chaque chose en son temps.
  • Vénus en Gémeaux nous invite à l’amitié et au mouvement, c’est le temps des vacances et quels que soient le climat et nos finances, nous pouvons toujours agir en pensée pour nous reconnecter à la joie et retrouver la foi.


Pour finir,  je vous propose de découvrir ou relire et méditer un texte de Frédéric Lenoir qui rejoint pleinement ma propre expérience quotidienne,
« Que ce soit en Inde ou en Grèce, un certain nombre de sages affirment avoir trouvé une issue à l’impasse où se trouve l’homme qui cherche à adapter le monde à ses désirs : inversant la problématique, le sage cherche à adapter ses désirs au monde. Il vise à les maîtriser, à les limiter, voire à les neutraliser pour s’accorder au réel. Il peut ainsi être satisfait de sa vie, quels que soient les faits extérieurs qui surviennent et risquent de l’affecter. Autrement dit, le bonheur du sage ne dépend plus des événements toujours aléatoires venant du monde qui lui est extérieur (santé, richesse, honneurs, reconnaissance, etc.) mais de l’harmonie de son monde intérieur. C’est parce qu’il a su trouver la paix en lui-même qu’il est heureux. Plutôt que de vouloir changer le monde, le sage concentre ses efforts à se changer. Son bonheur est immanent : il se réalise ici-bas, dans le monde tel qu’il est, au plus intime de lui-même. C’est par ce renversement que le bonheur devient possible. L’obstacle au bonheur n’est pas la réalité, mais la représentation que nous en avons. Une même réalité peut être perçue différemment par deux personnes : l’une s’en féliciter,  l’autre en être malheureuse.  Un individu donné peut percevoir une grave maladie comme un terrible coup du sort,  alors qu’un autre, par-delà la douleur présente, y verra une occasion de se remettre en question, de changer telle ou telle chose dans sa vie, et ne se départira pas de sa paix intérieure. (…) Et le sage stoïcien Épictète d’affirmer en écho : « Souviens-toi que ce qui te cause du tort, ce n’est pas qu’on t’insulte ou te frappe, mais l’opinion que tu as qu’on te fait du tort. Donc, si quelqu’un t’a mis en colère, sache que c’est ton propre jugement le responsable de ta colère. » (Frédéric Lenoir)
A bientôt, mes amis et en attendant la joie de vous lire ici ou en privé, je vous envoie tous mes souhaits pour une lumineuse Pleine Lune !
Michka
http://www.vers-la-lumiere.fr
avatar
Hamsa
Admin

Messages : 2652
Date d'inscription : 19/08/2012
Localisation : des Etoiles parachutée sur Terre

http://www.youtube.com/profile?gl=FR&user=ChantHappy&hl=

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum