La Vie en SOI

La vie spirituelle ~ Eric Baret

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La vie spirituelle ~ Eric Baret

Message par Hamsa le Lun 28 Avr - 10:33

Quand on commence à pressentir la force, la beauté de l’émotion, on s’aperçoit combien tous les systèmes de pensée spirituels sont superficiels. Les dogmes, les analyses, les savoirs, les fantaisies sur l’énergie et l’éveil ne sont que des projections faites sur de misérables événements psychiques, lesquels ne sont que des étincelles de l’émotion profonde.

Le besoin qu’a l’homme de codifier, d’expliquer, d’avoir un début et une fin, tout cet imaginaire, cet arrivisme pseudo-spirituel ont créé les religions d’Orient et d’Occident. La plupart des gens sont incapables de faire face à leurs émotions. Ils ont trop peur de la folie. Ils se réfugient donc dans des systèmes où se trouver, dans des disciplines où se ressentir, dans des exercices où il leur semble se purifier. Là, ils ont le sentiment d’être de plus en plus spirituels.
C’est parfait ainsi. Les fous ont besoin de garde-fous. A un moment donné, on réalise la légèreté de ces pseudo-savoirs.

Le dynamisme qui pourrait pousser à donner un enseignement est la mégalomanie : penser savoir quelque chose. Tous les enseignants qui transmettent quelque chose ne sont là que pour éviter du travail aux psychiatres – saine justification sociale !

Dans l’honnêteté, aucun enseignement n’est possible. Que pourrait-on enseigner ? Sa propre nullité ? Cela, vous l’avez déjà. C’est ce que nous avons tous en commun. C’est cette absence d’appropriation qui nous permet d’aimer, l’absence de prétention d’être ceci ou cela, de savoir quoi que ce soit.

L’éveillé est quelqu’un qui a un problème financier : il n’a pas trouvé de travail et a besoin de gagner sa vie. Désormais en tant qu’éveillé, il gagne assez bien sa vie. Mais si vous avez un travail convenable, de quoi manger, ce n’est pas la peine d’être éveillé.

 Être éveillé ou non éveillé : deux concepts qui viennent de la peur. Il n’ y a pas d’éveillés, mais des gens qui ont peur. Ils ont peur, besoin de savoir, s’approprient des concepts mal compris et transmettent leur « enseignement ».

Il faut laisser les malheureux – ceux qui sont à la retraite, qui s’ennuient ou qui ont des problèmes financiers – être éveillés ; mais c’est une forme de manifestation dégénérée très significative de notre époque.

En Orient il n’y a pas d’éveillés, mais des gens qui ont reconnu leur totale nullité, leur simplicité. Ils laissent leur vie s’accomplir à travers eux.
Que quelques-uns de leurs élèves comprennent mal cette simplicité et veuillent les voir comme « différents » n’exprime que leur manque de compréhension.
Ici on ne parle pas d’éveil. On laisse l’éveil aux malheureux qui en ont besoin pour s’habiller.

L’éveil, c’est la séparation. L’existence d’un éveillé signifierait celle d’un non-éveillé. C’est une séparation inadmissible, une forme de racisme.
Laissons les éveillés à leur éveil. Dans le non-éveil que nous partageons tous, tout le monde nous intéresse.
On n’a pas besoin d’être éveillé : on a besoin de rien. Quand je pense avoir besoin d’être éveillé je nie ma profonde beauté, mon profond équilibre.

Sans maladie mentale nul besoin d’éveil. C’est une fuite. Si quelqu’un veut s’éveiller, on peut trouver de nombreux maître sur le marché.
Ce que l’on fait ici concerne très peu de monde. La plupart des gens ont besoin d’un enseignement, d’un gourou, d’une tradition à suivre. Ici, on ne trouve rien de tout cela. Il n’y a pas de gourou, pas d’enseignement, on ne vous demande rien.

Très peu de gens ont la capacité, la maturité ou la folie de dépenser autant de temps pour rien.
Qu’est-ce qui éloigne ? Qu’est-ce qui agite ? Qu’est-ce qui créé la confusion ? La peur. La peur de ne rien être.
Les religions, les enseignements spirituels sont nés de cette peur ; ils la véhiculent, la transmettent. Tous les savoirs, les certitudes, les directions, ne sont que cette peur en marche.

Quand je pose une question, je m’éloigne. Quand je me cherche dans un enseignement, je trahis l’autonomie et fuis l’intimité. La spiritualité n’est pas demande : elle est disponibilité à ce qui se présente dans l’instant. Tant que je veux suivre un enseignement, une direction, un gourou, je demeure à l’extrême de la confusion. Je peux parfois m’imaginer quelque apaisement ; mais tôt ou tard je suis ramené à ma peur de ne rien être.

Cet espace, le cœur des choses, ne se révèle que dans mon humilité, quand j’abdique toute possibilité d’un quelconque savoir, d’une quelconque accumulation, je me laisse totalement dévorer par l’instant. C’est une non-appropriation.

Le maître est une invention de la peur. L’élève veut trouver un maître parce qu’il cherche son papa. A un moment donné on ne cherche plus son papa et il n’y a plus de maître possible. Reste une tranquillité qui exclut toute extériorité. Tel est le maître qu’il s’agit de rencontrer.

Ce n’est pas une critique mais à un moment donné on cesse d’être un petit garçon qui cherche son papa : on a plus besoin d’éveil. On s’assume. 
Eric Baret
VIA  :
http://lapiqreduscorpion.blogspot.fr

 Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven
Hé bé ! Il n'y va pas avec le dos de la cuiller notre ami Eric Baret !  Razz 
avatar
Hamsa
Admin

Messages : 2652
Date d'inscription : 19/08/2012
Localisation : des Etoiles parachutée sur Terre

http://www.youtube.com/profile?gl=FR&user=ChantHappy&hl=

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vie spirituelle ~ Eric Baret

Message par chani215 le Lun 28 Avr - 12:06

Oh tellement d'accord avec ce que dit ce Monsieur.... en réalité il n'existe que 2 grandes émotions dont dérivent les Autres : L'Amour et la Peur.....
La Peur d'exister tout simplement en tant que soi.... alors on va chercher des explications, des aides dans ce fatras de développement personnel, qui fleurit partout...
Et on se persuade qu'ainsi on va "comprendre" "apprendre"... alors qu'il suffit simplement d'accepter la Vie ... telle qu'elle se présente, avec ses joies, la tristesse, la souffrance. En fait cette peur qui ne dit pas son nom, nous devons , je le crois du moins mais ce n'est que mon petit avis,  la laisser nous traverser.. et simplement avec humilité VIVRE notre Vie.
Quant au soi-disant Eveil..... cela m'a toujours fait sourire. Nos émotions parfois nous font vivre certaines choses que nous devons juste accueillir avec simplicité et humilié, et se remercier soi, pour avoir osé vivre cela.. c'est juste une porte ouverte sur soi.
Bien évidemment, ce n'est que pour avis qui n'engage que moi.
Merci à toi, pour ce texte...
avatar
chani215

Messages : 13
Date d'inscription : 19/05/2013
Age : 65
Localisation : aude

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vie spirituelle ~ Eric Baret

Message par Butterfly le Mar 29 Avr - 0:03

en tout cas, j'aime beaucoup ce qu'il dit ! Et je comprends mieux pourquoi, depuis quelques temps, la notion "d'éveil" me dérangeait...
avatar
Butterfly

Messages : 237
Date d'inscription : 22/12/2012
Age : 55
Localisation : Partout et nulle part

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vie spirituelle ~ Eric Baret

Message par chani215 le Mar 29 Avr - 10:11

On emploie le mot d'éveil pour tout et pour rien.... comme si c'était un but à atteindre. C'est ce qui me dérange d'ailleurs cette notion de but à atteindre, la Vie c'est juste un Chemin, chacun le sien, y-en-a pas deux pareil ! Chacun de nous doit accepter de vivre avec nos forces et nos fragilités,  et ces peurs à affronter dans notre vie. Je crois surtout que c'est pour mieux éloigner la Peur, que fleurissent toutes ces  propositions de développement personnel, c'est la manne actuelle d'ailleurs... y-en-a qui s'en mettent plein les poches. Alors que nos peurs , notre Peur primordiale, nous devons y faire face... l'affronter, et la laisser s'en aller.... je pense que pour cela, nous n'avons besoin d'aucune thérapie, nous devons juste en prendre conscience, et Oser affronter ce manque, cette Peur. Ensuite, oui, le chemin vers l'Amour s'ouvre.. mais il est long ce chemin... et surtout rien n'est jamais "gagné" (sourire). Le meilleur maître qui soit en la matière, c'est notre maître intérieur, nous savons au fond de nous ce dont nous avons besoin....pour nous ouvrir. Merci beaucoup à toi. Oui, le terme d'éveil, pour moi, cela fait bien des années qu'il me gène... Parfois il nous arrive sur notre route de vivre un "truc"....ou plusieurs, des choses qui sortent de l'"ordinaire" :  alors avec humilité acceptons.. mais ne parlons pas d'éveil... car s'é-veiller, c'est toute la vie et non un but.. comme si après on était arrivé.. arrivé où ???? Au nirvana ? non, cela ne se passe pas ainsi.... la Vie continue avec ses hauts, ses bas, à vivre.  Car à l'évidence, l'éveil devrait être "plus de peurs du tout en Soi", c'est pas ainsi que cela se passe, sauf pour une toute petite, très petite minorité..... qui, eux, n'en parlent pas ou si peu....Merci ma Belle Amie.
avatar
chani215

Messages : 13
Date d'inscription : 19/05/2013
Age : 65
Localisation : aude

Revenir en haut Aller en bas

Re: La vie spirituelle ~ Eric Baret

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum