La Vie en SOI

JUSQU’OÙ IRA LE CHAOS ?~ Bertrand Duhaime

Aller en bas

JUSQU’OÙ IRA LE CHAOS ?~ Bertrand Duhaime

Message par Hamsa le Lun 26 Aoû - 10:54

Bertrand Duhaime
JUSQU’OÙ IRA LE CHAOS?

Puisque que c’est Dieu lui-même qui régit désormais la planète Terre, lui seul connaît l’ampleur qu’il laissera prendre au chaos, ponctué d’actes irrationnels, qui doit accompagner la fin d’un temps et le début d’un autre, pour établir une rupture complète entre les deux ères. Alors, lorsqu’un être inspiré aborde ces perturbations inévitables, dont il ne peut connaître l’importance, il faudrait éviter de laisser les émotions l’emporter sur le bon sens et entraîner dans une peur inutile. Dans les événements qui viennent, rien ne sera touché qui mérite de survivre dans le Monde nouveau, mais rien de ce qui est devenu inutile, stérile, vain, désuet ne pourra perdurer. Sauf que, dans ces heures plus ou moins difficiles, nul ne sera laissé pour compte, puisque le décret divin comporte précisément l’élévation de tous les êtres incarnés, du plus endormi au plus éveillé et du plus méchant au plus sage, dans la Conscience de l’Unité. Dieu ne se livre jamais, comme l’être humain, à un derby de démolition aussi vain, futile qu’inutile!

Dans ce qui est annoncé, qui se situe dans une perspective apocalyptique de révélation, plutôt que de destruction, le problème c’est que les gens interprètent mal les messages qu’ils reçoivent des divers médiums. S’ils sont authentiques, dans ces messages qui disent ce qui est à dire, plutôt que ce que les gens veulent entendre, pour flatter leur ego et leur permettre de continuer à vivre dans la paresse ou l’apathie, chacun doit saisir l’essence de ce qui est dit, non retenir les fausses cogitations de son propre esprit égaré. Autrement dit, l’auditeur ou le lecteur doit éviter de comprendre les messages d’apparence alarmante en se centrant sur l’histoire passée de l’humanité, avec laquelle les temps présents n’ont rien à voir. En effet, les événements se produisent sur une Terre qui a complètement changé de grille électromagnétique, sa nouvelle grille servant l’Illumination du monde et l’Ascension planétaire et collective, d’où tous les aspects de la densité sont naturellement portés à s’éclairer et ceux de la dualité à s’équilibrer.

L’intensité croissante de la Lumière, qui augmente sans cesse la puissance des énergies, amène précisément les aspects sombres et résiduels de l’histoire ancienne de l’humanité à remonter à la surface pour y être dûment conscientisées et transmutées. Alors, il ne faut pas voir dans ce phénomène qui engendre des phases d’expériences ténébreuses passagères dans le subconscient, autant que dans la réalité ambiante, une régression de la conscience de l’humanité, mais, au contraire, une occasion d’élargir sa conscience. Au gré des millénaires, se sentant coupée de son Créateur, celle-ci s’est écartée de la Vérité éternelle lui substituant des croyances approximatives qui ont engendré des distorsions, qui ont couvert la Réalité d’un voile d’obscurité et d’ignorance qui, de culture en culture, a façonné des substituts désolants, mal inspirés, parce que trop empruntés au mental ignorant, plutôt qu’au cœur rempli de sagesse.

À partir de ces approximations, les prêtres de certaines religions, des êtres humains comme les autres, ont élaboré des dogmes qui ont imposé de rendre hommage à de pures faussetés. Par exemple, jamais aucun Maître authentique qui a foulé le sol de la Terre -- et en cela, il n’y a pas d’exception, d’où on gagnerait à en tirer la compréhension qui s’impose -- n’a jamais émis l’intention que son enseignement, rapidement déformé, serve de fondement à l’une ou l’autre des religions qui s’y est développée. Du coup, les instigateurs de ces religions on restreint la liberté des gens et ils les ont plongés dans des souffrances indicibles, sous la menace d’ostracisme, d’immolation ou, à défaut de choisir d’intervenir, de menaces d’un enfer éternel. Pas étonnant que, par accumulation de pensées et de sentiments, des êtres timorés en soient venus à engendrer dans leur propre réalité l’enfer auquel on les avait si longtemps voués, en cas de désobéissance.

Mais les temps ont changé et plus aucune menace ne peut tenir contre un être qui se voue directement à Dieu , qui exprime l’Amour et qui assume sa souveraineté. Mais, pour que cette souveraineté soit pleinement assumée, chacun doit commencer par se tirer de la peur, quel que soit l’annonce qui puisse être faite et qui, probablement, ne comprend pas l’horreur qu’elle semble contenir. Ne vaudrait-il pas mieux raviver sa confiance dans le Créateur, un Être d’Amour, et se concentrer sur cette vérité que cet Esprit absolu veille au grain et que celui qui grandit dans sa Lumière vit dans une sécurité parfaite? Ne vaudrait-il pas mieux y ajouter l’intention que tous ses semblables prennent conscience de ce fait de certitude afin que tous se détendent et s’abandonnent dans la certitude que le Réveil global se poursuit sans danger? Lorsqu’il est besoin de faire le ménage, seuls ceux qui n’y participent pas sont affectés par la situation!

Oui, c’est un fait, la Terre, avec l’humanité et les autres créatures qu’elle porte, passe par son moment-clé, sa phase la plus cruciale, dans son processus d’Ascension. Mais rien n’invite le Phare de Lumière à plonger dans le chaos, au risque d’amplifier ses peurs, plutôt que de s’élever au-dessus des événements en rayonnant simplement la Lumière qu’il porte. Dieu entoure, enveloppe, étreint le monde de son manteau d’Amour, ce qui engendre la dissolution accélérée de tout ce qui a été édifié sur de faux fondements, mais qui a piégé et emprisonné l’humanité pour trop de temps, afin de le retourner au Néant d’Illusion d’où il est provenu, puisqu’il n’y trouve plus d’utilité. Avec ses serviteurs dévoués des plans subtils, il recouvre le monde de sa vigilance constante, assurant que toute expansion lumineuse se produise dans la sûreté. Ainsi, nul n’est plus jamais seul dans ce qu’il vit. Dès lors, la Lumière ne peut plus que prévaloir en toute chose, ne dirigeant, à travers les alternances de ténèbres et de clarté, que vers une issue glorieuse, triomphante. Pour l’assister, l’être humain incarné gagne, quoi qu’il lui soit dit, à puiser dans la puissance de cet Amour infini pour contribuer à opérer la magie du Salut, de la Libération finale.

D’autres l’ont dit comme nous, nul ne doit s’inquiéter du fait que, selon les apparences, l’enfer se déchaîne, puisque, en réalité, ce qui se passe, c’est que l’ordre ancien est en train de se désintégrer, amenant les uns après les autres ses pans de fausseté à voler en morceaux, comme dans une explosion. Sauf que, quand les débris et la poussière auront retombé, la douce paix de l’Ère de Grâce, à laquelle tant d’âmes ont aspiré, déferlera enfin le monde. Dans cette œuvre providentielle de purification et de nettoyage, qui parvient presque à son terme, il n’est pas facile pour l’être incarné, gonflé d’ego, de devoir accepter que les croyances auxquelles il s’attachait avec tant d’acharnement et qu’il défendait avec tant d’ardeur, n’étaient pas seulement erronées, mais complètement fausses, ineptes, improductives du point de vue évolutif. Mais dans son retournement de conscience, il ne peut que se compliquer la vie et se lier aux événements malheureux, s’il tente de résister à ce qui doit disparaître de son expérience. Mais, quoi qu’il en soit, Dieu, qui agit à travers lui, sortira vainqueur de la situation puisqu’il a décrété le Salut de tous ses enfants, sans exception.

Il y a peu de temps, un médium attirait l’attention sur la manière de comprendre l’expérience terrestre. Il rappelait, comme je l’avais moi-même fait, il y a bien longtemps, que, avant de se lancer dans son projet de créer le système solaire, le Créateur avait lancé un appel général pour recruter les âmes qui, dans sa Conscience cosmique, apprécieraient de collaborer à son projet en acceptant de s’incarner sur la Terre, l’un des champs d’expérience les plus hostiles de son Grand Système. Dans leur Amour, des myriades d’âmes surgirent de tous les horizons et il dut en retourner la majorité à leur source d’origine, parce qu’il n’a retenu la candidature que des âmes les plus fortes, celles qui pourraient mener cette expérience sans possibilité d’échec. Car il ne s’agit pas d’un mince destin que de plonger pour longtemps dans la densité et la dualité, de voir s’obscurcir sa conscience jusqu’à croire être séparé et oublié de l’Absolu et devoir se tirer de cette pénible situation par ses propres moyens.

Il est probable que, dans cet engagement, toutes ne savaient pas à quel point l’expérience serait souffrante, mais chacune en a fait le choix librement, faisant confiance à son Créateur, un choix que ce dernier a confirmé en raison de sa texture profonde, qui la destinait, malgré tout, à réussir cette expérience. Évidemment, parmi les milliards d’âmes qui ont foulé le sol terrestre, par de multiples incarnations successives, toutes n’ont pas toujours exprimé le même degré d’endurance, de patience, de persévérance et d’opiniâtreté, mais chacune n’en détenait pas moins tout ce qu’il faut pour parvenir à se tirer victorieuse de son pénible destin. Sauf que, dans le désistement passager de certaines d’entre elles, quand elles finissent par perdre le moral et se démotiver, il faut alors que les âmes les plus fortes et les plus vaillantes qui les accompagnent, généralement toujours les mêmes, se chargent, au nom de la collectivité, de transmuter les aspects les plus sombres des répercussions des multiples choix plus ou moins judicieux et conscients de leurs semblables, car ce sont elles qui, pour permettre à l’Absolu d’approfondir au mieux, à travers elle, ce qu’il a choisi de découvrir ou valider, doivent affronter les problèmes les plus grands et les plus compliqués, même s’ils sont parfois, au premier abord, perçus comme insolubles.

Ces âmes les plus faibles, qui détiennent pourtant la force de triompher de tout obstacle, ce sont celles-là qui, au moindre signal de tourmente, sombrent dans la peur pour s’assurer inconsciemment de ne pas être des pires corvées, ne redoutant pas de laisser partir sur la ligne de feu leurs semblables compatissants. Pourtant, les heures les plus sombres ne font qu’indiquer que l’aube approche, comme les nuages les plus noirs préviennent d’une averse torrentielle qui permettra rapidement le retour du Soleil, ce qui devrait susciter le concours empressé de tous. Mais ce ne sont jamais que ceux qui se rapprochent le plus de l’Idéal qui se voient chargés de rayonner jusqu’au plus profond de la tempête afin d’inspirer les autres à apporter leur aide. Ces âmes fortes servent de modèle sous bien des aspects pour ceux qui, sur la planète, ne sentent pas leur lien avec la Source divine et ne ressentent plus son Amour. À titre de phares ou d’éclaireurs, qui montrent la voie aux plus faibles, ils finissent par attirer le plus d’êtres incarnés qui ont besoin d’aide, de courage, de conseils, ce qui ne peut que s’amplifier avec le temps. Mais ne risquent-ils pas, toujours les premiers surchargés, de s’épuiser à la tâche, astreints un jour à laisser à leur sort ces âmes impénitentes plutôt paresseuses ou timorées qui s’apeurent pour des riens, dans l’oubli de l’Alliance éternelle que l’Absolu a conclu avec elles?

©️ 2013 Bertrand Duhaime (Douraganandâ) Note : Autorisation de reproduire ce document uniquement dans son intégralité --donc sans aucune suppression, modification, transformation ou annotation, à part la correction justifiée d’éventuelles fautes d’accord ou d’orthographe et de coquilles-- veillant à en donner l’auteur, Bertrand Duhaime (Douraganandâ), la source,
suivre  www.facebook.com/bertrand.duhaime
et d'y joindre la présente directive, en tête ou en pied de texte.
avatar
Hamsa
Admin

Messages : 2652
Date d'inscription : 19/08/2012
Localisation : des Etoiles parachutée sur Terre

https://www.youtube.com/profile?gl=FR&user=ChantHappy&hl=

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum