La Vie en SOI

Les alliés du jardinier : les mycorhizes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les alliés du jardinier : les mycorhizes

Message par Hamsa le Mar 13 Aoû - 23:26

Les plantes communiquent
par une symbiose avec des champignons
10 août 2013

L'arrogance des humains leur a toujours fait supposer que nous sommes supérieurs aux plantes sur le plan de l'évolution, mais il semblerait que la science moderne propose un antidote à cette vision égocentrique.

Des chercheurs du Royaume-Uni ont découvert qu'un réseau souterrain étendu relie les plantes par leurs racines, qu'elles utilisent comme un complexe système de communications mutuelles ...un "Internet des plantes" si vous voulez.

Un organisme est responsable de cet étonnant réseau routier biochimique : un genre de champignon appelé mycorhize. Les chercheurs de l'université d'Aberdeen ont conçu une ingénieuse expérience pour isoler les effets de ces réseaux souterrains étendus. Ils ont fait pousser une série de plants de fèves, en autorisant certains à développer un réseau de mycorhizes, mais en l'empêchant pour les autres.

Ils ont aussi éliminé la communication normale des plantes par voie aérienne en les recouvrant de sacs. Puis ils ont infesté certains plants de pucerons. Les résultats ont été remarquables.

La plupart des gens n'ont aucune idée de l'importance des champignons mycorhiziens pour la croissance des plantes. Ils sont l'une des clés de la croissance réussie des plantes. Dans mon jardin, j'ai acheté un compost spécial dans lequel je cultive ces champignons en grande quantité pour mon jardin d'ornement et mon potager.

Le réseau de communication souterrain contrecarre les infestations
Les plantes infestées de pucerons ont pu signaler aux autres plantes, grâce aux mycorhizes, l'imminence de l'attaque – en leur "filant le tuyau" et en leur faisant gagner du temps pour organiser leur propre défense chimique afin d'empêcher l'infestation.

Les fèves alertées ont alors sécrété des substances chimiques qui repoussent les pucerons et d'autres substances qui attirent une variété de guêpes, prédateurs naturels des pucerons. Les fèves non reliées n'ont pas reçu d'avertissement et sont devenues des proies faciles pour les envahisseurs.

Cette étude n'est pas la première à découvrir la communication des plantes par des réseaux mycorhiziens. Un article de 2012 dans le Journal d'écologie chimique décrit la résistance induite par les mycorhizes comme faisant partie d'une "réponse immunitaire"généralisée des plantes, les protégeant des pathogènes, des herbivores et des plantes parasites.

En 2010, un compte-rendu a été publié sur une communication inter-plante de plants de tomates, dans lequel est écrit :

Les réseaux mycorhiziens peuvent fonctionner comme les intermédiaires d'une communication souterraine de plante à plante par laquelle une résistance aux maladies et des signaux de défense peuvent être transférés entre les plantes saines et leurs voisines infectées, suggérant que les plantes peuvent "espionner" les signaux de défense de leur voisines handicapées grâce aux défenses actives des réseaux mycorhiziens avant d'être elles-mêmes attaquées."

Des kilomètres de mycorhizes dans un dé à coudre de sol


Le nom mycorhize signifie littéralement champignon-racine. Ces champignons forment une relation symbiotique avec la plante, colonise leurs racines et lance des filaments extrêmement fins dans le sol qui agissent comme un prolongements des racines. Ces réseaux non seulement sonnent l'alarme en cas d'envahisseurs, mais les filaments sont plus efficaces pour l'absorption des nutriments et de l'eau que les propres racines de la plante – les mycorhizes augmentant de 100 à 1000 fois cette absorption.


Dans un dé à coudre de sol sain on peut trouver des KILOMÈTRES de filaments fongiques, qui libèrent tous de puissants enzymes qui aident à dissoudre des nutriments fortement liés, comme l'azote organique, le phosphore et le fer. Les réseaux peuvent être immenses – on en a trouvé un qui avait fait son chemin dans une forêt canadienne entière, avec chaque arbre connecté à des douzaines d'autres distants de 30 mètres.

Ces champignons ont eu un rôle primordial pour la croissance de la flore depuis 460 millions d'années. Encore plus intéressant, les mycorhizes peuvent même relier des plantes d'espèces différentes, permettant peut-être une communication inter-espèce.

Plus de 90 % des variétés de plantes possèdent ces relations de symbiose spontanées avec des mycorhizes, mais pour que ces réseaux mycorhiziens existent, le sol doit ne pas avoir été perturbé. L'érosion, les labours, les cultures, le compactage et autres activités humaines détruisent ces champignons bénéfiques et ils sont lents à recoloniser l'endroit une fois désorganisés. C'est pourquoi les cultures intensives ne développent pas de mycorhizes et sont normalement moins saines en résultat.

Développer une agriculture plus respectueuse de l'environnement

La découverte que les champignons peuvent fournir aux plantes un système d'avertissement précoce a de profondes implications sur la manière de cultiver nos comestibles. Il nous est possible de prévoir des "plantes sacrifiées" conçues spécialement pour les infestations de parasites afin que le réseau puisse faire les avertissements et donc armer le reste des cultures. Pour nourrir la population en augmentation de la planète, les agriculteurs doivent retourner travailler AVEC la nature et non contre elle.

Faire pousser des comestibles revient vraiment à construire le sol et les pratiques agricoles modernes dégradent des couches arables vieilles de millions d'années, sans aucune attention à leur reconstruction. Répandre des produits chimiques toxiques, pratiquer la monoculture, utiliser des graines obtenues par génie génétique, toutes choses qui génèrent des rejets toxiques et détruisent la biodiversité sont des exemples d'un travail contre la nature.
Les mycorhizes aident non seulement les plantes à rester viables et saines, mais ils enrichissent le sol et améliorent sa productivité, ajoutent de la matière organique, protègent les cultures de la sécheresse et augmentent l'équilibre et la résistance globales de l'écosystème.

Un excellent cousin des mycorhizes : le champignon comestible
De nombreux champignons sont aussi bénéfiques aux gens qu'ils le sont pour les plantes. Les champignons sont une centrale énergétique sur le plan de la nutrition, avec des protéines de haute qualité, des enzymes, des antioxydants et des vitamines B.

Une centaine d'espèces de champignons ont été étudiées pour leurs bienfaits sur la santé et environ une demi-douzaine sortent du lot pour leur capacité à donner un coup de fouet au système immunitaire. Des études ont montré que les champignons peuvent combattre des maladies infectieuses (dont la variole), les inflammations, le cancer et même aider à la régénération nerveuse. Un composé du champignon Coriolus Versicolor [champignon de souche] s'est révélé capable de ralentir efficacement l'hémangiosarcome chez des chiens, un cancer mortel.

Les champignons sont aussi un système de recyclage naturel, selon le mycologue Paul Stamets [voir article et vidéo de ce mycologue sur le BBB]. Divers champignons peuvent dissoudre les toxines de gaz neurotoxiques et nettoyer les déchets pétroliers.

Les champignons et leur famille mycélium décomposent des roches et la matière organique, les transformant en terre. Les mycéliums, juste comme le réseau mycorhizien, occupent des territoires naturels en les tapissant avec ce qui ressemble à une toile d'araignée qui dans certains cas s'étire sur des milliers d'hectares. Stamets décrit ce réseau intriqué ramifié comme "l'internet de la Terre" parce qu'il fonctionne comme un réseau de communication complexe. Il existe aussi des preuves que les mycéliums sont des êtres "conscients" qui démontrent une capacité d'apprentissage.

Maintenant que le secret est éventé, des sociétés commencent à offrir des mycorhizes aux jardiniers amateurs et aussi aux professionnels. Si vous avez un jardin bio, ajouter une pincée de mycorhizes à un bon engrais biologique est un super moyen pour vous assurer d'un jardin qui fera l'envie de votre voisinage.

Il est important de se souvenir que les mycorhizes doivent être appliqués à la racine des plantes. Si vous ne faites que saupoudrer les granulés sur le sol et qu'il n'y a pas de contact avec les racines dans les 48 heures, ils vont mourir et vos efforts n'auront servi à rien. Vous pouvez donc en faire un "thé"et l'appliquer par pulvérisation ou vous pouvez en appliquer directement sur les racines d'une plante à transplanter. Mais il faut qu'ils soient en contact direct avec une partie des racines.

Les seuls occupants du potager qui ne bénéficieront pas des mycorhizes sont les membres de la famille brassica (comme les choux, le brocoli, le chou-fleur, le navet, les radis, etc.), parce qu'ils ne permettent pas cette colonisation. Mais tous les autres légumes vous vous adorer. Les bénéfices seront encore plus grands d'ici un an ou deux, après que les mycorhizes aient eu une réelle occasion de pousser et de s'étendre. 

Donc rappelez-vous d'éviter de labourer et de manipuler le sol. Ce n'est pas nécessaire et est en réalité contre-productif car cela désorganise les organismes utiles et écrase leurs circuits souterrains. Faites seulement une fertilisation de votre jardin en mélangeant chaque année un bon compost à la couche arable et laissez le fond tranquille, ce qui permettra à ces organismes bénéfiques de croître et prospérer sans être dérangés.

En pratiquant un jardinage respectueux, vous diminuerez largement votre besoin d'engrais et d'herbicides, réduirez les besoins en eau et réduirez le ruissellement et l'érosion, tout en donnant aux plantes de votre jardin une meilleure nutrition et une résistance aux maladies. Et cerise sur le gâteau, un potager sain veut dire que davantage de nutriments vont passer dans votre corps !

Trouvé ICI.
Traduit par le BBB.
*********************
Il semble qu'on peut se procurer des granulés (ou poudre) de mycorhizes en jardinerie (ou sur internet). J'ai lu aussi que le crottin de cheval ou les écorces de conifères les favorisent.
J'ai trouvé une vidéo (en français) qui explique le fonctionnement des mycorhizes :

par Hélios

 Source : http://bistrobarblog.blogspot.fr/2013/08/les-allies-du-jardinier-les-mycorhizes.html
avatar
Hamsa
Admin

Messages : 2652
Date d'inscription : 19/08/2012
Localisation : des Etoiles parachutée sur Terre

http://www.youtube.com/profile?gl=FR&user=ChantHappy&hl=

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum